Gérald Darmanin, maire de Tourcoing : «La sécurité est la priorité municipale»

Publié le 30 Juillet 2014

 

Tourcoing vient de se doter d’arrêtés anti-rassemblement dans quatre de ses quartiers (lire aussi l’article ci-dessous). Le maire, qui assume sa « politique de fermeté », nous en dit plus sur la démarche entreprise ».

« La demande de sécurité est grande. »

« La demande de sécurité est grande. »

Qu'est ce qui a motivé la prise de ces arrêtés ?

« La sécurité et la tranquillité des Tourquennois. Conformément à mes engagements de campagne, j'ai présidé les seize assemblées générales de quartiers moins de trois mois après mon élection. Partout, la demande de sécurité et de tranquillité est grande. Mais il y a des quartiers où cette demande est plus forte encore qu'ailleurs. Je suis un maire responsable et j'assume une politique de fermeté envers les délinquants. »

Qu'entendez-vous par rassemblements ?

« Tout ce qui est le fait de plusieurs personnes et qui est contraire à la tranquillité publique et qui trouble la vie quotidienne des riverains. J'invite certains doux rêveurs socialistes qui pensent que ces arrêtés sont trop fermes à aller rencontrer les riverains de la place des Phalempins ou les habitants de certaines rues du Clinquet ou de la Bourgogne, pour confronter leurs rêves avec la réalité de ce que vivent certains Tourquennois. »

Pourquoi ne pas avoir fait comme à Halluin un arrêté qui s'appliquait à toute la ville ?

« Tourcoing a plus de quatre fois plus d'habitants qu'Halluin et le droit public prévoit que l'interdiction ne peut être ni générale, ni absolue. Bien sûr. Gustave et moi connaissons la même situation : nous arrivons après plus de vingt-cinq ans de socialisme municipal qui a surendetté nos villes et qui avait le laxisme et la culture de l'excuse comme politique. Mais nos deux belles villes s’en sortiront, à condition d'être courageux. »

Avec ces arrêtés, cela veut-il dire qu'une famille qui sort du cinéma à Tourcoing pourra être inquiétée ?

« La politique de sécurité vise justement à ce que toutes les familles puissent sortir du cinéma, prendre les transports en commun, vivre tout simplement, sans être inquiétées par des actes de délinquances ou d’incivilités. »

Et pourquoi jusqu'au 1er octobre ?

« La mesure devant être marquée temporellement, elle l'est jusqu'au 1er octobre. Quand il fait plus froid, les rassemblements intempestifs se font rares... Mais s'il le faut, ils seront prolongés.

La police municipale a-t-elle suffisamment de moyens pour appliquer ces arrêtés ?

« La police nationale doit aussi les appliquer. Mais en effet, à Tourcoing, la police municipale n'a pas assez les moyens de travailler. Cela changera à la rentrée : dès le 6 octobre prochain, elle travaillera jusqu‘à 1 heure du matin. Elle sera équipée d'une brigade motos et nous doublerons les caméras de vidéosurveillance. La sécurité était ma priorité en campagne électorale. Elle est ma priorité municipale. »

 

Gérald DARMANIN est un ardent soutien du SDPM. Le SDPM collabore étroitement avec cet Elu depuis de nombreux mois.

Grâce à ses soutiens politiques, le SDPM permet le développement de services de Police Municipale qui vont devenir les fers de lance de profession.

 

Question de Gérald DARMANIN sur la création d'un école

Question de Gérald DARMANIN sur la pénibilité

Le SDPM reçu à l'Assemblée par Gérald DARMANIN

Questions de Gérald DARMANIN sur le volet social, et la protection

 

Repost 0