Le Président du SDPM suit la politique de Sécurité de Béziers (34)

Publié le 30 Octobre 2014

Le Président du SDPM avec Robert Ménard et Dominique Garcia le 23 octobre 2014. Dernière photo : conférence sur la sécurité de Robert Ménard en Octobre 2013 lors des campagnes municipales.
Le Président du SDPM avec Robert Ménard et Dominique Garcia le 23 octobre 2014. Dernière photo : conférence sur la sécurité de Robert Ménard en Octobre 2013 lors des campagnes municipales.Le Président du SDPM avec Robert Ménard et Dominique Garcia le 23 octobre 2014. Dernière photo : conférence sur la sécurité de Robert Ménard en Octobre 2013 lors des campagnes municipales.

Le Président du SDPM avec Robert Ménard et Dominique Garcia le 23 octobre 2014. Dernière photo : conférence sur la sécurité de Robert Ménard en Octobre 2013 lors des campagnes municipales.

Après avoir activement soutenu les projets de sécurité de M. Robert MENARD à Béziers, lors de la campagne municipale, le SDPM suit la mise en place progressive de celui-ci.

Ainsi, le Président du SDPM a été reçu par le Maire de Béziers, Robert MENARD, et par Dominique GARCIA, adjoint délégué à la sécurité (ancien officier supérieur de Gendarmerie) et a pu s'entretenir avec eux pendant un très long moment, le jeudi 23 octobre dernier.

Le SDPM est heureux de constater que les engagements de M. MENARD, sont tenus, et parfaitement coordonnés par notre ami Dominique GARCIA :

Effectifs :

- Actuellement de 45 agents, ils seront portés à 50 fin novembre et à 60 fin janvier pour atteindre 80 agents à terme (doublement des effectifs).

- Recrutement de 3 agents cynotechniciens.

- Recrutement de 2 cavaliers.

- 19 ASVP en cours de réorientation vers le stationnement et l'environnement.

- Recrutement urgent de 2 MMA (envoyer CV à la mairie ou au Président SDPM).

- 15 Vidéo-opérateurs.

Logistique :

- Mise en place du système LAPI, avec accord préfectoral dans le cadre strict de la Loi.

- Création d'un poste unique de 1 000 m2, comportant CSU (45 caméras), cellule de crise, vestiaires, garages, chenils, à la pointe de la technologie.

- achats de véhicules dont véhicules cyno.

- Armement à feu, convention en cours.

- 2 chevaux, 3 chiens minimum.

Opérationnel :

- création unité de nuit.

- création brigade canine.

- création brigade équestre.

- création brigade environnement.

- multiplication des équipes de surveillance.

- Développement de la protection de l'environnement avec la création d'une Brigade Verte et Cadre de Vie (avec des ASVP notamment).

 

Ps : certains ont cru pouvoir se présenter à Béziers sans que cela échappe à la vigilance du SDPM...

 

Le SDPM est satisfait du développement de la Police Municipale de BEZIERS et continue de s'associer à la politique de sécurité mise en place par la municipalité actuelle.

Le SDPM avec Jean-Luc MOUDENC.

Le SDPM avec Jean-Luc MOUDENC.

Lors de la campagne des municipale, en 2013, le SDPM avec également rencontré le Député d'alors, M. Jean-Luc MOUDENC, candicat à la Mairie de TOULOUSE.

Car en effet, le SDPM agit sur tous les plans : l'évolution de la profession passe aussi par le développement de "villes phares" qui montrent l'exemple à d'autres villes, et tirent la profession vers le haut.

Cela passe aussi par l'exclusion du débat, des idéologues néfastes pour la profession, et le SDPM y participe activement.

C'est ainsi, que dans la ville rose, le SDPM est satisfait de ce que le couple Cohen/Havrin, aient dégagé du débat public national, au profit d'un maire qui a écouté le syndicat et mis en application ses recommandations.

Cohen/Havrin

Car il faut se rappeler que Havrin (ex-commissaire partisan de la politique de sécurité de Chevènement, dégagé par M. SARKOZY), avait désarmé la police municipale de TOULOUSE et mis en place une brigade assez curieuse la nuit, celle des "chuteurs" censée rappeler à l'ordre les gentils sauvageons, par l'utilisation des chuteurs...

L'actuel Maire, M. MOUDENC, développe actuellement sa Police Municipale, passant par son réarmement (lire ici ; et ici notamment).

Emilie Thérouin - Le Courrier des Maires.

Ce fut aussi le cas d'Emilie Thérouin, ex-adjointe déléguée à la sécurité d'Amiens, parti EELV, et Présidente d'alors du désastreux <<Forum Français pour la Sécurité Urbaine >> (FFSU).

Nous nous souvenons tous, du reportage calamiteux sur la Police Municipale d'Amiens qui a fait beaucoup de mal à notre profession et à son image de marque.

La politique bisounours de cette élue, fut ardemment attaquée par le SDPM :

L'échec d'une politique municipale

REACTION A LA MOTION PROPOSEE AU FFSU SUR LA DOCTRINE D’EMPLOI DES POLICES MUNICIPALES

Emeutes à Amiens

Le SDPM bouscule les communes

Amiens : les Policiers en danger !

Amiens : on retire les bombes lacrymogènes !

Amiens : Danger de Mort !

Tant est si bien que Madame THEROUIN n'avait rien trouvé de mieux que de nous cataloguer dans la presse, de syndicat "d'extrême droite", sans aucun fondement, afin de clore le débat...

Nous avions dû saisir notre avocate afin d'entreprendre les procédures légales afin de faire publier un droit de réponse officiel !

Lire ici et ici et ici

 

Alain GEST et Cédric MICHEL

Le SDPM avait donc rencontré le Député UMP, Alain GEST (lire ici) afin qu'il soutienne de tout son poids, l'opposition d'Amiens et dénoncer la politique bisounours de cette ancienne municipalité.

Lors des dernières municipales, cette équipe dont Emilie THEROUIN ont été dégagés...

Ainsi, les Policiers Municipaux sont de plus en plus nombreux à constater que le SDPM agit sur tous les plans pour faire évoluer la profession :

- rencontres parlementaires,

- rencontres municipales,

- lutte contre les idéologues néfastes,

- défense juridique individuelle etc...

 

Repost 0