Une question incisive à l'Assemblée Nationale à la demande du SDPM

Publié le 14 Mai 2015

Une question incisive à l'Assemblée Nationale à la demande du SDPM

14ème legislature

Question N° : 79512

De M. Jacques Bompard ( Députés non inscrits - Vaucluse )

Ministère interrogé > Intérieur Ministère attributaire > Intérieur Rubrique >police Tête d'analyse > police municipale

Analyse > port d'arme. généralisation. perspectives

Question publiée au JO le : 12/05/2015 page : 3546

Texte de la question

M. Jacques Bompard attire l'attention de M. le ministre de l'intérieur sur la nécessité de faire pression sur les préfets pour que toutes les polices municipales puissent être armées. À la suite des attentats de janvier, M. le ministre de l'intérieur avait promis au SDPM (premier syndicat de police municipale) que les policiers municipaux pourraient être armés selon la volonté des maires. Cependant, le SPDM accuse certains préfets (par exemple de Haute Vienne, de Vendée, de l'Aube ou de l'Ariège) de s'opposer aux instructions de M. le ministre de l'Intérieur quant à cet armement. Ce refus d'obtempérer est scandaleux. Les policiers - dont 55 sont morts par suicide en 2014 - méritent un soutien politique réel. D'autre part, la sécurité des Français et des policiers passe par leur armement. L'armement des policiers est nécessaire : dissuasif, intimidant et capable de répondre à des menaces armées. Cette mesure doit être appliquée sur tout le territoire. Il lui demande d'insister auprès des préfets afin qu'ils se plient au devoir des maires souhaitant armer leur police municipale. 

 

M. le Député du Vaucluse Jacques BOMBARD

Repost 0