La Nouvelle République : Les syndicats de police dégainent leur avis

Publié le 18 Juin 2015

La Nouvelle République

Indre-et-Loire - Loches - Social

18/06/2015 05:27

La Nouvelle République : Des policiers municipaux.

La Nouvelle République : Des policiers municipaux.

Quand il s'agit de défendre le port de l'arme pour les policiers municipaux, les syndicats de police ouvrent le feu de la communication. Et ne sont pas tendres avec les maires de Loches, Beaulieu et Perrusson, qui, après réflexion, refusent d'armer leur police (NR du 15 juin).

Cette prise de position reste incompréhensible pour le Syndicat de défense des policiers municipaux« Chaque jour, des policiers municipaux sont confrontés à des individus de plus en plus violents et armés […] Les maires qui refusent l'armement et donc le droit aux agents de se défendre, devront en assumer les responsabilités humaines, morales, politiques et judiciaires, le cas échéant. Et le SDPM y veillera. […] Ne pas armer un policier municipal relève de l'irresponsabilité », indique Nicolas Konieczny, responsable de la communication du syndicat.

D'après www.lanouvellerepublique.fr

Repost 0