Presse : A Poitiers, les Policiers Municipaux se sentent en insécurité !

Publié le 9 Septembre 2015

Image d'illustration - maville.com

Image d'illustration - maville.com

A Poitiers, les Policiers Municipaux se sentent en insécurité ! La Nouvelle République

 

Suite aux évènements de la semaine dernière, où 2 bandes d'individus armés se sont affrontés et où des coups de feu ont été tirés, les agents de Police Municipale de Poitiers, par la voix de leur syndicat, le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux (SDPM) rappellent leurs inquiétudes quant à leur sécurité et l’insécurité régnant dans le quartier Saint-Eloi.

Lors de cet évènement, contrairement à l’habitude, la police nationale aurait omis d’aviser les Policiers Municipaux "ce qui aurait pu mettre gravement en danger ces agents, en se trouvant fortuitement nez à nez avec des individus armés et extrêmement dangereux", ce qu'indique le Président national du SDPM.

"Les Policiers Municipaux de Poitiers rappellent qu’ils ne sont pas équipés d’armes à feu (catégorie B) et pourtant exercent toutes les missions de sécurité sur la voie publique et interviennent sur toutes sortes évènements auxquels ils sont confrontés, toute la journée jusque tard en soirée" souligne le responsable syndical pour ensuite réclamer que "les agents soient dispensés d’intervenir sur ce quartier hautement dangereux, tant qu’ils n’auront pas été équipés correctement, permettant d’assurer leur intégrité physique".

Le syndicaliste rappelle les risques encourus par les policiers municipaux qui effectuent les mêmes missions sur la voie publique que leurs collègues de la police nationale.

Enfin, de manière très ferme le Président de la puissante organisation syndicale assène "En cas d’incident, où un Policier Municipal serait victime en étant sans arme, les Elus de Poitiers devront en assumer les conséquences morales, légales et politiques. Le SDPM y veillera."

maville.com

POITIERS Les syndicats de policiers municipaux réclament des armes

Le maire de Poitiers Alain Claeys s'est toujours dit opposé à l'armement de sa police municipale. 

Le sujet vient d'être remis sur le tapis par le Syndicat de défense des policiers municipaux et un autre syndicat après les coups de feu tirés jeudi dernier à Saint-Eloi.
Il juge utile d'armer les policiers municipaux qui se sentiraient, selon eux, « en insécurité ». 

A Poitiers, les policiers municipaux sont affectés en priorité à la verbalisation des véhicules.

Un problème qui ne se pose pas à Saint-Eloi où les horodateurs ne sont pas encore arrivés. Ce ne sont donc pas les coups de feu de jeudi dernier qui risquent de faire changer d'avis le maire sur cette question-là. 

Les deux syndicats insistent pour que les policiers municipaux soient dispensés d'intervenir dans le quartier de Saint-Eloi.

__________

 

Le SDPM nie farouchement les allégations de ce journaliste selon lesquelles les Policiers Municipaux de POITIERS seraient voués au stationnement et aux "horodateurs". Les Policiers Municipaux de POITIERS exercent toutes les missions de sécurité publique y compris dans le quartier "SAINT ELOI".

Repost 0