Amiens (80) : refus d'armer les agents, le SDPM dépose 51 droits d'alerte

Publié le 27 Novembre 2015

Amiens (80) : refus d'armer les agents, le SDPM dépose 51 droits d'alerte

Le SDPM a déposé en Juin 2015, une demande officielle auprès de la Mairie, faisant valoir que 95% des Policiers Municipaux demandaient l'armement à feu (cat. B).

A ce jour, nous n'avons eu qu'une réponse dans la presse, et ce malgré l'insécurité grandissante qui frappe Amiens (80), mais aussi les attentats qui ont touché la France depuis ce début d'année.

Devant la surdité de la Mairie, le SDPM a déposé 51 droits d'alerte de la part des agents de la Police Municipale d'AMIENS. 

La Mairie est ainsi très officiellement saisie du sentiment d'insécurité dans lequel sont placés les agents et doit entreprendre toutes les mesures adéquates pour assurer leur protection. En cas d'accident dû à un défaut de protection, le SDPM recherchera les responsabilités légales auprès de la Justice.

La Mairie doit ouvrir très rapidement des négociations sociales avec le SDPM, qui démontre son caractère largement majoritaire chez les Policiers Municipaux AMIENOIS, faute de quoi ce droit d'alerte pourra se traduire par un DROIT DE RETRAIT DES AGENTS DE LA VOIE PUBLIQUE.

 

Le Délégué du SDPM à Amiens,

Vincent DUPUIS

Repost 0