Scandaleux ! Les déclarations de M. Estrosi sur la Police Municipale

Publié le 6 Novembre 2015

Scandaleux ! Les déclarations de M. Estrosi sur la Police Municipale

"Je suis intervenu lors d’une convention sur la sécurité des Républicains, mardi dernier, pour rappeler que nos agents de la police municipale sont confrontés aux mêmes dangers que les policiers nationaux ou les gendarmes et que nous devons faire évoluer leurs droits."

"Nous devons revaloriser le statut des policiers municipaux pour qu'ils aient un meilleur niveau de retraite, mais aussi mieux les équiper avec un armement adapté aux circonstances actuelles."

Tels sont les propos de M. Estrosi évoquant la convention sur la sécurité qui a eu lieu le mardi 3 novembre 2015, chez les Républicains.

Sauf que plus personne dans la profession, ne croient aux sempiternelles déclarations de M. ESTROSI concernant ses "propositions" d'évolution de la Police Municipale. Depuis le temps, qu'il est à la tête de la Commission Consultative des Polices Municipales, au titre de l'AMF, rien n'a vraiement bougé !

Et pour cause, l'AMF a toujours été contre toute réelle forme d'évolution de la Police Municipale. Même au lendemain des attentats, M. ESTROSI demandait des "pistolets automatiques" pour les policiers municipaux... mais au titre de l'AMF demandait que les maires restent libres ou non de les armer !

(Il s'agissait certainement de faire taire la grogne montante au sein de la profession, en prenant les agents pour ce qu'ils ne sont pas).

L'Association des Maires de France -dont le Vice-Président est M. ESTROSI- soutient la sacro-sainte "liberté des communes" d'armer ou non les agents de police municipale. Cela permet au Maire de Nice d'avoir une position confortable : il peut ainsi armer sa Police Municipale, sans se mettre à dos les maires qui sont contre l'armement.

Enfin, nous savons TOUS, que la CCPM n'est qu'un contre feu, qui ne se réunit qu'épisodiquement, simulant le dialogue social avec la profession. Les syndicats y siégeant étant des fédérations généralistes de la fonction publique, non élus au sein d'élections professionnelles propres à la police municipale.

A chaque fois qu'il y a du remou, nécessaire et légitime, au sein de la profession, le gouvernement réunit la CCPM. Cette commission fumiste, n'a jamais accouché d'aucune avancée sensible pour la profession. Le but, n'étant certainement que de temporiser la grogne parmi les agents...

SCANDALEUX SONT LES PROPOS ENTENDUS DANS CETTE VIDEO !

M. Estrosi nous explique dans la vidéo que si notre regrettée Aurélie FOUQUET avait eu une caméra portative (de type GO-PRO) elle serait aujourd'hui en vie !

Ces déclarations sont UBUESQUES !

M. ESTROSI, ne connaît même pas la qualité judiciaire des agents de police municipale (qu'il prétend défendre au sein de la commission qu'il préside) en indiquant "on nous refuse de leur accorder au moins le statut d'APJA" (sic).

Enfin, M. ESTROSI nous évoque la pauvre Clarissa JEAN-PHILIPPE, mais n'est même pas capable de restituer avec exactitude son identité, en l'appelant Clarissa Jean-Baptiste.

Repost 0