Pour les Français, niveau sécurité, Valls ou Sarkozy c'est "Kif-Kif"

Publié le 7 Novembre 2015

Le 06.11.2015 à 22:16

Le 06.11.2015 à 22:16

Sécurité: les Français renvoient Valls et Sarkozy dos à dos

L'ancien président Nicolas Sarkozy (à droite) et le Premier Ministre Manuel Valls à Paris le 15 avril 2015 © Franck Fife

L'ancien président Nicolas Sarkozy (à droite) et le Premier Ministre Manuel Valls à Paris le 15 avril 2015 © Franck Fife

Les Français renvoient Manuel Valls et Nicolas Sarkozy dos à dos en matière de sécurité et leur font quasiment autant confiance à l'un et à l'autre...

Les Français renvoient Manuel Valls et Nicolas Sarkozy dos à dos en matière de sécurité et leur font quasiment autant confiance à l'un et à l'autre "pour proposer des mesures efficaces" dans ce domaine, selon un sondage Odoxa pour iTELE et Paris Match publié vendredi.

A la question "A qui de Nicolas Sarkozy ou de Manuel Valls faites-vous le plus confiance pour proposer des mesures efficaces pour assurer la sécurité des Français?", 48% (+1) des personnes interrogées optent pour l'ancien chef de l'Etat, 46% (-6) pour l'actuel Premier ministre.

Lors d'une précédente enquête, en janvier, c'est Manuel Valls qui l'emportait sur cette question, avec 52%, contre 47% à Nicolas Sarkozy.

Interrogés sur les récentes propositions de Nicolas Sarkozy sur le sujet, 51% des Français se disent favorables à "déléguer la surveillance des bâtiments publics à des sociétés de sécurité privées", contre 48% qui y sont opposés.

Ils ne sont en revanche que 34% à approuver la proposition du président des Républicains de "rendre les sociétés d'autoroutes responsables de la sécurité et notamment les charger des contrôles de vitesse", contre 65% qui y sont défavorables.

A propos de l'armement des polices municipales, 56% des personnes interrogées se disent favorables à la proposition de l'ancien président qui souhaiterait "que la police municipale soit armée dans toutes les villes et que les maires qui ne le souhaitent pas aient à s'y opposer". 44% rejettent cette proposition.

Enquête réalisée les 5 et 6 novembre par internet auprès de 1.001 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

www.publicsenat.fr

Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité, #politique, #presse et sécurité

Repost 0