Sables d'Olonne (85) : Réaction du SDPM au braquage où les policiers municipaux ont été menacés

Publié le 12 Novembre 2015

Sables d'Olonne (85) : Réaction du SDPM au braquage où les policiers municipaux ont été menacés

Le SDPM, 1er syndicat national professionnel, réagit au braquage raté qui a eu lieu aux Sables d’Olonnes le 12 novembre 2015, au matin. Le SDPM apporte tout son soutien aux agents de Police Municipale, ainsi qu’aux administrés qui ont été braqués.

 

Le SDPM rappelle d’une part, qu’il est responsable de la création de la Police Municipale de cette ville, après avoir exigé et obtenu le démantèlement de la Garde Urbaine. Le SDPM réclame l’armement de tous les policiers municipaux, y compris ceux de Vendée, ce dont le Préfet ALBERTINI refuse, malgré un rappel à l’ordre sous forme de circulaire impérative du Ministre de l’Intérieur, circulaire obtenue sous la pression syndicale.

 

Après avoir saisi le Conseil d’Etat contre le Préfet de Vendée, ce dernier doit prendre en considération l’évènement survenu aux Sables d’Olonnes. Il ne peut plus affirmer que les Policiers Municipaux ne sont jamais exposés au danger dans son département.

 

Dans ce même cas, les Gendarmes ou Policiers Nationaux, se trouvant braqués et en état de légitime défense, auraient pu ouvrir le feu. Ce dont les Policiers Municipaux, désarmés, sont privés.

 

Un Policier Municipal désarmé, ne peut protéger ni sa vie, ni celle des administrés. L’administration le prive donc de son rôle primordial.

Repost 0