Déontologie : moins de réclamations pour les policiers municipaux que pour les forces d'état

Publié le 5 Février 2016

Claudine ANGELLI-TROCCAZ, Adjointe du Défenseur des droits en charge de la déontologie dans le domaine de la sécurité

Claudine ANGELLI-TROCCAZ, Adjointe du Défenseur des droits en charge de la déontologie dans le domaine de la sécurité

Dans son rapport annuel de 2015, le Défenseur des Droits, Jacques TOUBON, met en avant un accroissement des doléances concernant les forces de sécurité. 9000 réclamations reçues, soit un accroissement de 29,6%.

Les mises en cause de la Police Nationale sont de 53% et celles de la Gendarmerie de 14%, et un recul des réclamations concernant la Police Municipale qui ne représentent que 4% des saisines.

Alors que les réclamations concernent essentiellement des faits de violence, s'agissant des agents de police municipale, de telles réclamations sont limitées et visent essentiellement des conditions de verbalisation ou de contrôle.

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM, #police municipale

Repost 0