Le Parisien : le SDPM répond au maire de Gonesse (95)

Publié le 12 Octobre 2016

Gonesse : le syndicat de défense des policiers municipaux répond au député-maire

 

Illustration. Le syndicat de défense des policiers municipaux a répondu au député-maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, sur ses difficultés de recrutement.

Illustration. Le syndicat de défense des policiers municipaux a répondu au député-maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, sur ses difficultés de recrutement.

Pour trouver des policiers municipaux, armez-les. C’est en substance ce qu’a tenu à répondre cette semaine le Syndicat de défense des policiers municipaux (SDPM) au député-maire (PS) de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, qui avait raconté ses difficultés à recruter des agents dans sa ville. Dans cette commune où dix-huit policiers municipaux de terrain sont nécessaires, seuls neuf postes sont pourvus. Pour le SDPM, cette situation est liée au fait que les élus de la ville, lors d’un débat en conseil non soumis au vote, ont indiqué qu’ils ne souhaitaient pas armer leurs policiers.

« Il est indéniable que l’armement de la police municipale est un facteur déterminant dans le recrutement des agents de Police Municipale », indique le SDPM, qui milite pour l’armement généralisé sur le territoire national.

leparisien.fr

Repost 0