Le SDPM répond à "Opsomer" dans Marianne

Publié le 10 Octobre 2016

Marianne n°1018

Marianne n°1018

En page 50 du courrier des lecteurs du journal Marianne n°1018, monsieur Laurent Opsomer continue un travail obsessionnel de dénigrement de la police municipale en multipliant sous entendus et contrevérités.

Ce monsieur qui n'est partisan que d'une seule police centralisée tient un discours troublant pour un non initié. Il oublie simplement de préciser plusieurs points capitaux qui changent tout : le maire est le représentant de l'Etat sur la commune et a en charge sur celle-ci la sécurité publique.

Il est donc parfaitement malhonnête d'écrire que l'Etat tranfererait "insidieusement" une partie de la sécurité publique aux maires dont c'est ...le devoir.

Il dit également que les agents municipaux ne "coûtent rien à l'Etat. Ils sont pourtant payés par le Tresor Public et les dépenses des collectivités locales sont bien comptées dans les dépenses publiques, in fine.

Monsieur Opsomer oserait-il dire la même chose des sapeurs-pompiers civils qui sont des agents territoriaux comme les policiers municipaux ?

Enfin et c'est le plus grave selon ce monsieur les policiers municipaux assureraient une sécurité de "moindre qualité", le sous entendu est manifeste.

Ce personnage devrait simplement LIRE le code général des collectivités territoriales, le Code de la Sécurité Intérieure (CSI) et même le Code de Procédure Pénale, cela lui éviterait peut être de propager des affirmations dignes du café du commerce.

Philippe STEEVE

Service Presse / Communication

Repost 0