TOULOUSE : La vidéo-protection au service du Samu 31 face au risque d'attentats

Publié le 22 Juin 2017

TOULOUSE : La vidéo-protection au service du Samu 31 face au risque d'attentats

La vidéo surveillance se met au service des secours. Et c’est une première en France. En cas d’attentats, ou de crise majeure avérée, le Samu de la Haute-Garonne pourra avoir accès aux images de vidéoprotection pour faciliter ses interventions. « Il s’agit d’anticiper pour être plus réactifs et mieux s’adapter aux besoins sur le terrain. Depuis plusieurs années, on est exposés à un risque d’attentats multiples dans le temps et l’espace. On est obligés de s’y préparer avec la prévention de médecine de catastrophe. Ce type de dispositif nous permettra de mieux dimensionner les secours », explique le Dr Vincent Bounes, directeur du Samu 31 qui pilote le projet.

Repost 0