La moitié des policiers municipaux équipés d'armes à feu

Publié le 4 Juillet 2017

 "Le seuil de 50% des policiers municipaux dotés d’armes à feu va être atteint" au premier semestre 2017, selon un rapport du CNFPT." 

La moitié des policiers municipaux équipés d'armes à feu

Ce qui correspond à 10.000 agents armés.

"Depuis 2015 et la promulgation de l’état d’urgence, le contexte de l’armement en police municipale s’est modifié", rappelle le CNFPT dans ce rapport sur les "nouveaux dispositifs de formation relatifs aux conditions d’armement des agents de police municipales et gardes champêtres", daté du 31 mai 2017.

Cette impulsion avait déjà été mise en lumière par l’association Villes de France en début d’année, montrant que les deux tiers des polices de villes moyennes étaient à présent armées (voir ci-dessous notre article du 17 janvier 2017). Suite aux attentats de janvier 2015, un accord avait en effet été passé avec l’Association des maires de France pour que le ministère de l’Intérieur puisse mettre 4.000 revolvers à disposition de communes candidates.

Les conditions de cette mise à disposition avaient été précisées par un décret du 29 avril 2015 suivie d’une circulaire du 29 mai 2015. Le contingent est à présent quasiment épuisé : "En février 2017, plus de 3.800 revolvers avaient été répartis dans les collectivités avec les effets induits sur le plan de charge du CNFPT et la nécessité de démultiplier l’organisation des formations préalables pour les agents primo armés en catégorie B", précise le rapport.

Résultat : au premier semestre 2016, le CNFPT a formé au module revolver/pistolet autant d’agents que pour l’ensemble de l’année 2015. Et "cette même tendance se confirme sur le premier semestre 2017", précise le CNFPT, sachant que la tendance était déjà à une importante progression ces dernières années : entre 2009 et 2015, le nombre de fonctionnaires ayant suivi ce module avait progressé de 183% !

Tout ceci à une incidence sur l’activité du CNFPT sachant qu’en plus, deux arrêtés du 14 avril 2017 sont venus modifier le contenu de ces modules de formation.

Conséquence de la possibilité d’armer les policiers municipaux de pistolets semi-automatiques de calibre 9 mm (au lieu de 7,65 mm), le CNFPT estime que désormais 1.000 policiers municipaux en sont équipés et qu’ils seront 8.000 dans cette situation à terme.

Le rapport indique enfin que 17.000 policiers municipaux sont dotés de bâtons. Un nouveau cadre réglementaire leur impose désormais une formation préalable ainsi que deux séances obligatoires par an.

D'après localtis - www.caissedesdepotsdesterritoires

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM, #professionnel, #police municipale

Repost 1