Communiqué : le SDPM répond à la mairie de Montigny-le-Bretonneux (78)

Publié le 20 Septembre 2017

« Montigny-le-Bretonneux : les policiers municipaux vont filmer leurs interventions»

 

"Ils ne sont certes pas équipés de revolvers, et ce n’est pas à l’ordre du jour. Néanmoins, les policiers municipaux de Montigny-le-Bretonneux viennent d’être dotés d’une nouvelle arme qui pourrait s’avérer tout aussi dissuasive. " Le Parisien du 14.09.2017

Communiqué : le SDPM répond à la mairie de Montigny-le-Bretonneux (78)

Le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux, tient à réagir à cet article du parisien du 14 septembre dernier. Comment peut on croire, qu’un dispositif numérique dit « caméra piéton » puisse se substituer à une arme à feu, qui elle seule permettra un agent de police municipale de sauver sa vie le cas échéant, et celle de ses concitoyens.

 

Ces écrits semblent refléter une méconnaissance et un a priori sur les missions quotidiennes et le rôle de la Police Municipale qui chaque jour, au plus près de la population assure sa sécurité.

 

Il est de la responsabilité du maire d’assurer sur sa commune, la prévention, la surveillance du bon ordre et la sécurité publique et c’est le rôle de l’agent de police municipale sur le terrain.

 

Si un agent de Police Municipale ne peut assurer la sécurité de sa propre vie, il serait illusoire de croire qu’il peut protéger la population de sa ville.

 

Le SDPM milite avec force pour l'armement généralisé sur le territoire national, sans distinction. Le maire devra répondre de ses responsabilités, juridiques, politiques et morales le cas échéant, si un policier municipal se voyait blessé ou pire, dans l’exercice de ses fonctions. Et le SDPM y veillera.

 

 

Alain DAL

Délégué SDPM

Repost 0