đź”´ Quand le salaire des policiers municipaux va baisser !

Publié le 18 Janvier 2019

🔴 Quand le salaire des policiers municipaux va baisser !

Les autres organisations ne vous l'ont peut être pas dit, mais le SDPM toujours attentif à l'actualité et étudiant les conséquences des propositions et mesures à terme, vous révèle ces pépites.

Les salaires des fonctionnaires et pour ce qui nous concerne des policiers municipaux, risquent de baisser sensiblement... Et voici pourquoi :

🔹 d'abord le gel du point d'indice, et l'augmentation du coût de la vie, fait baisser automatiquement le pouvoir d'achat, nous le savons tous.

Mais ce n'est pas tout :

🔹 l'augmentation de la CSG, fera que votre salaire va baisser significativement en 2020 (lire ici) ;

🔹 avec la réforme des retraites, et la mise en place de la retraite par points, Macron a promis d'inclure dans le calcul de la retraite, les primes et indemnités des fonctionnaires.

Si a priori, cela serait une bonne chose pour les fonctionnaires, il faut savoir que cela va entraîner une baisse conséquente du salaire net.

En effet, le régime indemnitaire (ISF, IAT et éventuellement NBI) est une part importante du salaire des policiers municipaux (environ 25% en moyenne) qui aujourd'hui, n'est pas soumis aux charges sociales. Si demain, ces indemnités sont prises en compte dans le calcul de la retraite, elles seront donc soumises aux cotisations... (Lire ici).

Les primes des fonctionnaires [seront] immédiatement soumises à cotisations comme celles du privé, ce qui entraine une baisse significative du montant perçu par les salariés ;

IFRAP

Pour un salaire de base de 1500€ net hors régime indemnitaire soit 1875€ net en moyenne régime indemnitaire compris, l'agent de police municipale pourrait perdre jusqu'à 100€ net par mois ou plus, après la réforme des retraites, selon nos calculs. 

🔹 Est-ce que cette réforme sera finalement positive pour les fonctionnaires ?

Manifestement non. Selon une étude réaliste de l'IFRAP, qui contrecarre les allégations des projets gouvernementaux, les retraites des fonctionnaires baisseraient quand même :

Selon une étude de l'Ifrap publiée ce lundi 12 mars dans les colonnes du Parisien, 95% des fonctionnaires verraient leur pension de retraite diminuer si leur régime était aligné sur celui du privé.

D'après les calculs du think tank libéral, la perte mensuelle serait de 179 euros en moyenne, si cette promesse de campagne d'Emmanuel Macron entrait en vigueur comme prévu en 2019. Des résultats très éloignés de ceux délivrés en 2015 par le Conseil d'orientation des retraites (COR).

Orange / IFRAP

UNE MAJORITÉ DE PERDANTS MÊME EN INTÉGRANT LES PRIMES

Sans prendre en compte les primes, l'alignement des deux systèmes ferait 95% de perdants, avec une pension moyenne inférieure de 21% à celle obtenue avec le régime de la fonction publique (2.321 euros, -179 euros)

Orange / IFRAP

Notez que les Policiers Nationaux et les Gendarmes voient déjà leur régime indemnitaire habituel pris en compte dans le calcul de la retraite : la fracture des salaires entre Policiers d'Etat et Policiers Municipaux va drastiquement se creuser.

CONCLUSIONS

Voici pourquoi les organisations professionnelles et syndicales qui plaident seulement pour l'intégration dans le calcul de la retraite, militent non seulement pour un projet déjà en cours, mais qui va se révéler néfaste pour la profession.

Bien entendu, les primes doivent être incluses dans le calcul de la retraite, mais cela doit être compensé par d'autres mesures concrètes afin que ni le salaire net, ni la retraite in fine, ne baissent également !

Encore une fois, seul le SDPM a compris cette problématique, vous la révèle et se trouve sur ce chantier. 

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM, #police municipale, #politique, #social

Repost0