Carlotti triplerait les effectifs de police municipale

Publié le 21 Août 2013

http://images.midilibre.fr/images/2012/09/26/marie-arlette-carlotti-revient-souvent-dans-le-biterrois_452145_510x255.jpg

Marie-Arlette Carlotti, 

 Ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion - Photo midilibre

 

Alors que GAUDIN (UMP) ne veut pas armer (à feu) sa Police Municipale, que la délinquance explose à Marseille, qu'il estime, soutenu par ESTROSI comme COPE, que la sécurité est l'affaire de l'Etat (à tort) la Ministre CARLOTTI (PS) qui a des ambitions à Marseille propose, comme le SDPM, le triplement des effectifs de la Police Municipale.

 

Rappelons les propos de Patrick MENUCCI chef de file de l'opposition socialiste à Marseille, qui réclamait l'armement des Policiers Municipaux, le développement de leurs effectifs, et la réorientation de leurs missions vers plus de sécurité : "La police municipale doit s'adapter aux besoins de la ville, qui sont énormes. Un policier doit travailler le soir, la nuit, le week-end. Ou alors, il choisit d'être cantonnier ou tata des écoles".


En 2011, VALLS en visite à Marseille, soutenait l'armement de la Police Municipale (voir ici).


Comme quoi, la sécurité locale n'est ni de droite, ni de gauche. Le pragmatisme et la démagogie sont présents partout, à l'UMP comme au PS.

 

http://www.edilivre.com/media/blog/2012/10/la_provence_logo1.jpg

 

Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin a "laissé à l’abandon" cette ville, a jugé ce matin sur I-TELE Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée chargée de la Lutte contre l’exclusion et candidate aux primaires municipales à Marseille."Jean-Claude Gaudin a fait peu de choses pour cette ville, en tout cas en matière de sécurité et en tout cas ces derniers temps", a-t-elle martelé, expliquant que si elle était élue maire de Marseille, elle "triplerait les effectifs", à 1 000 policiers municipaux.


M. Gaudin "n’a plus envie de porter cette ville", selon elle. Ces critiques interviennent juste après celles du ministre de l’Intérieur Manuel Valls, qui a également remis en question la gestion de la sécurité de Marseille par le maire actuel.


Mme Carlotti a défendu la décision de Jean-Marc Ayrault d’affecter 24 policiers supplémentaires à la police judiciaire et d’une CRS supplémentaire. Ces renforts s’ajoutent aux 230 hommes supplémentaires accueillis depuis un an. "Les policiers enquêteurs, ce n’est pas rien, parce qu’on va mener des investigations un peu plus qu’on ne le fait aujourd’hui pour remonter ceux qui sont derrière les jeunes des quartiers, a fait valoir Mme Carlotti. C’est un travail de longue haleine (...) On s’attaque à un système mafieux qui gangrène la ville."


MARSEILLE  / PUBLIÉ LE MERCREDI 21 AOÛT 2013 À 17H46 - MIS À JOUR LE MERCREDI 21 AOÛT 2013 À 17H46

 

[www.laprovence.com]


Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité

Repost 0