Carrières-Sous-Poissy : manifestation devant la mairie le 27 mars pour soutenir un Policier Municipal qui veut respecter la Loi

Publié le 18 Mars 2014

mairie-carrieres.jpg

COMMUNIQUE DE PRESSE

DECLARATION DE MANIFESTATION

APPEL A LA SOLIDARITE DES POLICIERS MUNICIPAUX

D'ILE DE FRANCE

 

La tension est montée d'un cran entre le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux (S.D.P.M) et le Maire de la commune de Carrière-sous-Poissy (78).

La goutte d'eau a fait cette fois-ci déborder le vase, trop c'est trop ! Il n'est pas bon de s'opposer aux exigences du 1er magistrat de Carrières-Sous-Poissy, même si vous êtes dans votre bon droit !

Le Chef de service de la police municipale, en fait encore les frais. En février 2012, il est suspendu de ses fonctions pour quatre mois puis quatre autres mois, sans procédure disciplinaire, pour s'être opposé à l'Edile qui voulait que les agents de surveillance soient associés aux effectifs de la police municipale, ce qui est totalement interdit par la loi.

A l'issue de ces lourdes mesures, le Chef de Service reprend ses fonctions à la police municipale ; l'administration communale ne l'entend pas ainsi et réagit aussitôt ; notre camarade est alors mis au « placard » et le Conseil de discipline est saisi aux fins de faire rétrograder l'agent ; Assisté par Cédric MICHEL, Président du S.D.P.M, les représentants de Carrière-sous-Poissy sont renvoyés dans les cordes et cette proposition de sanction refusée.

Quelques temps après, notre Chef de Service est convoqué par le commissariat de police puis mis en garde à vue pour des prétendues violences commises sur un adjoint au maire à l'occasion d'un des multiples entretiens où est convoqué notre camarade.

Le Président du Tribunal de Grande Instance de Versailles et le Procureur de la République ne l'ont pas entendu ainsi. Le Chef de Service, défendu par le SDPM et son avocat, a été relaxé du chef d'inculpation pour lequel il comparaissait.

Le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux a déjà saisi la juridiction administrative de plusieurs requêtes, mais une action forte est nécessaire pour dénoncer le comportement de cette administration à l'encontre d' un agent de police municipale qui refuse de travailler dans l'illégalité. 

Le Syndicat de Défense des Policiers Municipaux manifestera le jeudi 27 mars prochain de 9 heures à 12 heures place Saint Blaise (l'hôtel de ville) à Carrière-Sous-Poissy (78). Les élus locaux doivent désormais comprendre qu'il ne pourront plus désormais agir ainsi en toute impunité.

Notre Syndicat compte bien agir de la même manière dans d'autres communes.

 

PARCE QUE CELA PEUT VOUS ARRIVER A VOUS AUSSI

PARCE QUE LA SOLIDARITE C'EST DONNER POUR RECEVOIR

POLICIERS d'ILE DE FRANCE, JOIGNEZ-VOUS A NOUS !

 

Le Bureau national, le 18 mars 2014.

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0