Fusillade A4 : un ex-braqueur activement recherché

Publié le 12 Janvier 2011

http://s.tf1.fr/mmdia/i/70/1/4022701ikwar.png?v=1

 

Alors que les auditions des 27 personnes interpellées lundi dans le cadre de la fusillade mortelle de l'A4 en mai dernier se poursuivaient mardi, les enquêteurs étaient également à la recherche d'une 28e personne : Redoine Faïd, un ex-braqueur.

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/33/7/fusillade-sur-l-a4-la-traque-continue-4665337wesdm_1902.jpg?v=1L'enquête progresse pas à pas, 2 semaines après la mort de la policière municipale Aurélie Fouquet. Des perquisitions et auditions ont été menées jeudi dans la famille d'un membre en fuite du commando.

 

Les gardes à vue des 27 personnes arrêtées lundi matin, en région parisienne, dans le cadre de l'enquête sur la fusillade sur l'A4 qui avait coûté la vie à une policière municipale en mai dernier, ont toutes été prolongées mardi.  Agées de 25 à 60 ans, ces personnes sont soupçonnées d'avoir des liens avec l'équipe de braqueurs de fourgon à l'origine de la fusillade mortelle.  Si d'un côté les auditions se poursuivent ce matin, de l'autre, les enquêteurs sont toujours à la recherche d'une 28e personne : Redoine Faïd.

 

Condamné pour de multiples braquages, cet ancien braqueur, aujourd'hui cadre commercial, a passé une dizaine d'années en prison, au début des années 2000, pour le braquage d'un fourgon  blindé à Villepinte, en juillet 1997. Lui qui disait s'être inspiré du cinéma et notamment du film Heat de Michael Mann pour monter ses attaques, avait publié un livre intitulé Braqueur, des cités au grand banditisme à l'automne dernier. Il se présentait depuis comme un repenti.

Mais lorsque les policiers se sont présentés à son domicile, lundi matin, cet homme de 38 ans était absent. "Il a visiblement était prévenu qu'un coup de filet allait arriver", explique une source policière. Selon nos informations, les enquêteurs souhaiteraient l'entendre pour connaître l'étendue de ces liens avec les personnes suspectées d'avoir tiré lors du braquage et notamment un certain Olivier Tracoulat, originaire comme lui de Creil et toujours recherché. Les enquêteurs soupçonnent Redoine Faïd d'"association de malfaiteurs" en étant intervenu en support de l'équipe qui a monté le braquage du fourgon.

 

Une mise en examen 

 

Le coup de filet mené lundi à Creil, Montreuil et Saint-Denis, survient huit mois après les faits. Pour l'heure, sur le commando de 10 personnes, un homme a été mis en examen pour assassinat. Il s'agit de Malek Kider, interpellé quelques heures après les faits en possession d'un sac contenant une kalachnikov, un chargeur et un gilet pare-balles. Décrit par des enquêteurs comme un "bandit à l'ancienne" d'une quarantaine d'années, il reconnaît avoir appartenu au commando mais nie avoir tiré lors de la fusillade et s'était refusé à identifier ses complices devant les juges.

Le 20 mai 2010, entre 09h30 et 10h30, un commando, repéré par la police alors qu'il circulait sur l'A4, avait tiré au fusil-mitrailleur sur des automobilistes et des policiers lancés à ses trousses. A la sortie de l'A4 à Villiers-sur-Marne, des policiers municipaux avaient été pris pour cible. Atteinte par trois balles, la policière municipale Aurélie Fouquet, 26 ans, avait succombé à ses blessures. Cinq autres personnes avaient été blessées. Deux mois après les faits, l'enquête avait permis d'établir que le commando, composé d'une dizaine de personnes, s'apprêtait à attaquer un fourgon bancaire qui transportait 10 millions d'euros et se dirigeait vers une agence de la Banque de France à Créteil.

 

source : lci.tf1.fr

Rédigé par SDPM

Publié dans #presse et sécurité

Repost 0