Jean-Louis Banino, maire des Angles : "Une police armée, c’est plus dissuasif"

Publié le 27 Septembre 2013

http://www.veloledenon.com/images1/logo_midi_libre.jpg

 

Le maire des Angles, commune tranquille du Grand Avignon, explique pourquoi il a fait le choix d'armer sa police municipale.

     
Recueilli par KATHY HANIN
27/09/2013, 06 h 00
    
Jean-Louis Banino, maire des Angles :
Jean-Louis Banino, maire des Angles : "L’idéal serait d’armer les agents et d’augmenter les effectifs." (K. H.)
     

Vous êtes maire d’une commune tranquille, pourquoi avez-vous choisi d’armer votre police municipale ?


C’est peut-être étonnant mais j’ai horreur des armes. J’ai tout simplement choisi d’armer la police municipale parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir. C’est vrai qu’on a “la chance” d’avoir sur la commune une délinquance peu visible et peu violente, il n’y a eu aucun cambriolage en juillet et en août mais tout peut basculer très vite. Ce n’est pas un choix extraordinaire, d’autres communes plus petites, comme Rochefort ou Pujaut, ont déjà une police municipale armée.


Vous vous représentez aux prochaines municipales, la sécurité est au cœur des préoccupations des électeurs, n’y a-t-il pas un peu d’opportunisme électoral dans votre décision ?


Pas du tout, cela fait deux ans que je demande à la police de travailler plus le soir et la nuit. Les agents se sont plusieurs fois retrouvés face à des individus armés prêts à tout ou du moins très déterminés.


La présence du FN aux élections qui va s’emparer du thème de l’insécurité n’a donc pas joué ?


Ça fait deux ans que les policiers municipaux demandent à être armés, j’ai longtemps pesé le pour et le contre avant de prendre cette décision. Je n’agis pas en fonction des élections, c’est une certitude. D’ailleurs, au début, les Anglois ont été plus désorientés que séduits par mon choix, vous voyez que ce n’est pas électoraliste.


Quel bénéfice attendez-vous d’une police armée ?


Trois ou quatre fois, les agents ont dû faire demi-tour, surtout la nuit, parce qu’ils étaient face à des délinquants armés qui savent que la PM des Angles, elle, ne l’est pas. Armer la police municipale, c’est avant tout dissuasif. Par exemple, Gilbert Bigas, le chef de la PM, a toujours été armé dans les autres postes qu’il a occupés. Il n’a eu à sortir son arme qu’une seule fois. Rappelez-vous du braquage au Leclerc des Angles il y a quelques mois, c’était chaud. La PM y fait trois patrouilles par jour, c’est important que les agents puissent se protéger si besoin.


Armer la police, cela représente quel investissement ?


C’est une dépense de 100 000 €. Il faut acheter les armes, former les personnels et sécuriser le poste de police avec deux coffres-forts, un pour les armes, l’autre pour les munitions.


Mais les agents doivent être armés... psychologiquement aussi ?


C’est pour ça que j’ai mis beaucoup de temps à trancher car j’avais peur que le remède soit pire que le mal. Mais cette décision est la mienne, pas celle du conseil municipal. Puis la préfecture donne son agrément. Gilbert Bigas, le chef de la PM et son adjoint étaient déjà armés avant d’être aux Angles, les autres policiers ont la tête sur les épaules et sont sérieux, il n’y a aucune crainte à avoir. On ne voit quasiment jamais de bavure avec les armes de la police municipale.


Pourquoi n’avez-vous pas préféré augmenter les effectifs de la police ?


J’ai créé cette police en 2008 au début de mon mandat avec cinq personnes. Elle travaille en étroite collaboration avec la Police nationale. Et depuis qu’elle existe, on a vu une nette diminution de la délinquance sur la commune. L’idéal serait d’armer les agents et d’augmenter les effectifs. Mais pour fonctionner les week-ends et les nuits, il faudrait tripler le nombre de personnes et là, c’est beaucoup beaucoup plus cher.

Vous êtes aussi passé à la vidéoprotection...


Oui, en juillet, là encore après beaucoup d’hésitation. Mais deux ou trois quartiers autour du vieux village sont régulièrement embêtés. On a installé trois caméras, un investissement de 8 000 € et on a déjà pu arrêter une personne qui avait vandalisé une voiture grâce à la caméra. Tout le monde voudrait une caméra dans sa rue, c’est une demande forte. Je fais tout ça pour que Les Angles reste une commune tranquille.

 

[www.midilibre.fr]

Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité

Repost 0