Journal Sud-Ouest / Libourne : « Il faut armer les policiers libournais »

Publié le 10 Janvier 2014

logo-SUDOUEST.FR

 

http://images.sudouest.fr/images/2014/01/09/1423382_3833274_800x400.jpg

 

Suite à la signature de la convention, le Syndicat de défense des policiers municipaux réagit.

 

Suite à l'article paru hier, concernant la signature d'une convention de coordination entre les polices municipales de Libourne et Castillon-la-Bataille et la gendarmerie nationale, Cédric Michel, le président du Syndicat de défense des policiers municipaux (SDPM), tient à rappeler, que « les policiers municipaux ont le droit d'interpeller ».

 

Dire le contraire, « c'est faux en droit et réducteur sur le plan des missions. En agissant de la sorte, le maire de Libourne réduit les policiers municipaux à de simples tâches de contractuels aptes à relever les infractions routières. Or, les policiers municipaux sont de vrais policiers qui ont des outils pour lutter contre la délinquance. Ce sont des agents de police judiciaires. Comme les policiers nationaux, mais aussi comme tout citoyen, les policiers municipaux sont habilités à interpeller, comme le stipule l'article 73 du Code de procédure pénale ».

 

Fournir tous les moyens

 

Et le président du SDPM de souligner : « En refusant l'armement à feu des policiers municipaux libournais, Philippe Buisson réduit drastiquement les possibilités d'intervention de ses agents, les expose à l'insécurité sans pouvoir se défendre efficacement et enfin réduit leur crédibilité. Contrairement à la rumeur populaire, les policiers municipaux sont aussi bien formés que les policiers nationaux ou les gendarmes. Les moniteurs policiers municipaux aux maniements des armes sont formés dans les écoles de police et de gendarmerie nationale ».

 

« Le maire de Libourne ne fournit pas l'ensemble des moyens mis à sa disposition de part la loi pour lutter contre l'insécurité », regrette le président d'un syndicat qui revendique l'armement généralisé des policiers municipaux. Un armement auquel se refuse catégoriquement le maire de Libourne. Il l'a encore réaffirmé mercredi, lors de la signature de la convention de coopération.

 

[www.sudouest.fr]

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0