L'UNITE SGP POLICE DANS LE COLLIMATEUR DU SDPM

Publié le 4 Octobre 2011

http://1.bp.blogspot.com/_ZV89_KQLu1g/TUxCcISdkYI/AAAAAAAACJY/YvRx3NR8Bn4/s1600/sgp-unite-police.gif

 

http://a6.idata.over-blog.com/3/83/18/00/Richard-Mousset.jpgRichard Mousset, Secrétaire général du SDPM, directeur de la communication.



L'unité SGP police est encore sur le dos des policiers municipaux comme des puces sur le dos d'un chien. Ce syndicat de police nous aime d'un grand Amour et n'est décidément pas prêt à nous lâcher les baskets. Paul Le Guennic secrétaire national et son adjoint Gilles Wiart participaient le 16 septembre dernier à une réunion de présentation du projet de Décret relatif au Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS).

Cette réunion était présidée par le Préfet Jean-Louis BLANCOU, délégué Interministériel à la sécurité privée.

Gilles Wiart, dont la vision du terrain se fait de son fauteuil en cuir, a rappelé au Préfet que la sécurité de ses concitoyens était une "mission régalienne de l'Etat" et qu'elle devait le rester. Persuadé que lui et ses apôtres sont indispensables et que des policiers municipaux ne pourront jamais faire mieux qu'eux, sieur Wiart hurle haut et fort que personne ne sera à même de remplacer le travail accompli par les policiers nationaux qui, selon lui, seraient les seuls qui posséderaient une formation qualitative et quantitative. Laissons croire Sieurs Le Guennic et  Wiart et ne froissons pas leur égo !

Après avoir fait le coq quelques secondes pourquoi ne pas continuer. Wiart rappelle que les prérogatives des missions de police, missions exercées avec le plus grand professionnalisme, avec abnégation et encadrées par un Code de Déontologie, doivent demeurer.

Le dévouement, le sacrifice, l'altruisme, le désintéressement  et le code de déontologie ça ne se trouvent probablement pas dans les prérogatives des missions de POLICE MUNICIPALE, nous sommes des extraterrestres aux yeux des dirigeants et adhérents du SGP !

Tout comme le Sieur URVOAS, "le personnage sécurité du parti socialiste", ses clones font bien évidemment le même voeux pour Noël 2011. "Il faut différencier les tenues et équipements (véhicules) des policiers municipaux et des policiers nationaux afin qu'aucun amalgame ne puisse être fait.

Je pensais que pour être gardien de la paix "section Unité SGP police" il fallait savoir LIRE et ne pas être DALTONIEN, aurais-je été mal informé (?)

Le SGP ne va pas jusqu'à proposer la dissolution des polices municipales, ils ne sont  pas idiots à ce point. Rendez-vous compte, Sieurs Le Guennic et Wiart seraient dans l'obligation de retourner sur la voie publique et aller au casse-pipe avec une arme dont ils ne savent même plus se servir ! 

Le SDPM rappelle à Le Guennic et Wiart ainsi qu'à leurs adhérents et sympatisants que leurs ennemis sont dans les rues et non dans les rangs de la Police Municipale ; Que le S.N.O.P et ALLIANCE POLICE NATIONALE rament aujourd'hui dans notre sens et qu'il serait peut-être temps aujourd'hui pour le SGP police d'ouvrir les yeux pour ne pas aller une fois encore dans un nouvel échec.

Le S.D.P.M appelle tous les policiers municipaux de tous grades à nous rejoindre  pour faire face à des URVOAS, PELISSARD, HAVRIN, SGP POLICE  et Syndicats généralistes qui tentent de nous envoyer vers le fond. Ensemble nous réussirons à leur barrer la route.

Mes sincères amitiés.

Richard Mousset
Secrétaire Général du SDPM

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0