Le gouvernement veut reléguer (suivant le rapport de l'IGA) le social au pouvoir local, la CCPM (syndicats généralistes) devrait approuver ! une Honte !

Publié le 17 Octobre 2011

http://www.lagazettedescommunes.com/wp-content/themes/gazette_v2.5/images/logo-la-gazette.png

 

 

SÉCURITÉ

Police municipale : le décret sur les

conventions de coordination est sur les rails

 

Le texte, voulu par le ministère de l’Intérieur, devra préciser les modalités de coopération entre polices, notamment « lors des incidents de mission ». Le volet social sera inclus dans ces conventions.

 

 

 

Annoncé par le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, lors des « Rencontres » de Nice sur les polices municipales, le projet de décret sur les futures conventions de coordination entre polices municipales et police d’Etat est rédigé.

Il a été transmis fin septembre au président de la nouvelle commission consultative des polices municipales, Christian Estrosi.

C’est ce qu’a indiqué jeudi 13 octobre 2011 le préfet Laurent Cayrel lors du club « prévention sécurité » de la Gazette organisé à la Chapelle Saint-Mesmin (Loiret). La commission, composée des représentants des maires, de l’Etat et des [note du syndicat : et de quelques syndicats généralistes]  organisations syndicales,  est donc maintenant chargée d’examiner ce texte.

Conformément aux préconisations formulées dans le rapport de l’Inspection générale de l’administration sur « le rôle et le positionnement des polices municipales » daté de janvier dernier, dont Laurent Cayrel est le co-auteur, ce décret vise à susciter « une nouvelle génération de conventions de coordination ». 
Il modifiera ainsi le décret n°2000-275 du 24 mars 2000 déterminant les clauses de la convention type de coordination.

« Les incidents de mission » - Partant d’une volonté partagée des acteurs locaux, les conventions de nouvelle génération devront s’appuyer sur un diagnostic précis et rigoureux de la situation locale.
« Les élus doivent être très exigents sur le diagnostic », a insisté Laurent Cayrel.

Autre volet : la définition des missions et des modalités de coopération opérationnelle des services de l’Etat et de la commune. « C’est sans doute la priorité de ces conventions, poursuit-il. Il faut absolument clarifier et préciser cette coordination entre les forces de police, et tout particulièrement lors des incidents de missions nées de la présence territoriale des polices municipales ».

Et de citer le cas dramatique d’Aurélie Fouquet, tuée en service lors de la fusillade de l’autoroute A4 en mai 2010, « qui ne savait pas ce qui passait » lorsque le gang armé a surgi devant elle.

Le texte devra également consacrer un volet dédié aux moyens, notamment ceux de radio-communication, et à la formation, qui fera l’objet d’un plan local en fonction des besoins exprimés.

Volet social local - Enfin, comme le prévoyait déjà le rapport, ces conventions comporteront un volet social qui pourra donner lieu à un « accord local » négocié entre le maire et les professionnels en fonction des circonstances locales et des missions définies.
Une perspective, qui, si elle était avalisée par la commission consultative, renverrait aux acteurs locaux cette question sociale qui, depuis deux ans, a gelé les relations entre l’Association des maires de France (AMF) et les organisations syndicales.

source : www.lagazettedescommunes.com

 

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0