Libourne : communiqué du SDPM sur les suites à l'agression des Policiers Municipaux

Publié le 20 Mars 2014

LIBOURNE : Un Policier Municipal Roué de Coups

http://images.sudouest.fr/images/2014/03/19/un-policier-a-ete-agresse-mardi-soir_1687762_800x400.jpg?v=1

Mardi 18 mars dernier, vers 19h, alors que 4 Policiers Municipaux de LIBOURNE venaient de remiser le véhicule de service et s’apprêtaient à débaucher ceux-ci ont été invectivés par un groupe de jeunes individus place Abel Surchamp, alors qu’au même moment allait débuter la réunion publique du maire sortant.

Alors qu’ils allaient procéder à l’interpellation de 2 jeunes individus, particulièrement connus des services de police, l’un d’eux s’est violemment rebellé et a frappé un des agents, de nombreux coups au visage, permettant dans l’agitation de prendre la fuite. Un des deux individus a été rapidement interpellé par les services de Gendarmerie et l’autre s’est rendu le lendemain.

Le Policier Municipal s’est vu prescrire une ITT de 4 jours. Les 2 individus ont été placés en Garde à Vue et présentés ce matin au Tribunal de Grande Instance de Libourne. Ils ont été relâchés et simplement placés sous contrôle judiciaire. Cette décision est d’autant plus surprenante que l’un de ces deux « jeunes » semblerait toujours sous la contrainte d’une décision de Justice suite à de précédents faits gravissimes de violences.

Le SDPM condamne cette agression et rappelle que les Policiers Municipaux comme l’ensemble des forces de l’ordre sont de plus en plus victimes de tels actes qui démontrent que l’insécurité va croissante dans notre pays ce qui n’échappe pas à Libourne.

Le SDPM a déjà eu à indiquer que Libourne doit bénéficier d’un développement conséquent de la Police Municipale et doit être armée afin de pouvoir effectuer ses missions avec efficacité et en toute sécurité, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui.

Nous pouvons regretter que le Maire actuel n’ait pas publié l’information ni condamné ces actes gravissimes, alors que l’administration a le devoir de soutenir ses agents.

 

Le Bureau national, le 20 mars 2014.

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0