Municipales 2014 à Toulouse, Jean-Luc Moudenc veut doubler le nombre d'agents de la police municipale

Publié le 15 Janvier 2014

http://a402.idata.over-blog.com/3/83/18/00/377240_443122342398280_1566664573_n.jpgRépondant aux propositions du SDPM, qu'il a reçu à plusieurs reprises à l'Assemblée Nationale, le Député Jean-Luc MOUDENC, candidat à la Mairie de TOULOUSE, souhaite développer la vidéo-protection et renforcer sensiblement et efficacement la Police Municipale, désarmée par la mairie actuelle et l'adjoint actuel Havrin.

 

logo news

 

Municipales 2014 à Toulouse, Jean-Luc Moudenc veut doubler le nombre d'agents de la police municipale

le 14/01/2014 à 17h14 — ObjectifNews.com
http://www.objectifnews.com/sites/default/files/imagecache/story-view/files/moudenc_2.jpg
Jean-Luc Moudenc, lors de la présentation de sa liste complète pour une photo officielle, le 9 décembre 2013

Le candidat UMP à la Mairie de Toulouse a présenté le premier volet de son projet pour la ville : la sécurité publique. S’il est élu, il doublera l’effectif de la police municipale et augmentera le nombre des caméras de vidéosurveillance. L’ancien maire de Toulouse souhaite aussi l’introduction de brigades d’intervention rapide et de patrouilles de nuit.

Jean-Luc Moudenc a récemment présenté le premier axe de sa campagne électorale, la sécurité publique. Le candidat UMP à la mairie de Toulouse a annoncé les mesures qu’il souhaite adopter en cas de victoire aux municipales du 23 et 30 mars 2014. Premier objectif : doubler le nombre des policiers municipaux. Parmi ses priorités également, l’implantation de 200 caméras de vidéosurveillance sur l’ensemble du territoire communal et la création des brigades d’intervention rapide. Jean-Luc Moudenc a également évoqué la lutte contre la mendicité agressivecontre les "excès de la prostitution" et contre les squats.

 

Engager la Mairie dans la sécurité publique 
"Nous sommes convaincus que la sécurité de Toulouse est une responsabilité municipale, au contraire du maire sortant qui prétend que l’État est le seul garant de la protection des citoyens", considère Jean-Luc Moudenc. L’ancien maire de la Ville rose veut reprendre en main la gestion de la sécurité municipale, un thème présent aussi dans la campagne UMP au niveau national.

Opposé aux stratégies du maire sortant, Jean-Luc Moudenc reconnaît cependant l’utilité de certaines actions. Il affirme vouloir conserver l’Office de la tranquillité, créé par Pierre Cohen en 2009. Il a même proposé de le développer et d’en faire "un instrument opérationnel sur le terrain". S’il est élu, le candidat UMP mettra en place un poste de commandement commun à tous les acteurs de la sécurité. Office de la tranquillité, police municipale, vidéo protection, mais aussi gendarmerie et pompiers seraient conviés à rejoindre un seul poste de commandement, "sous réserve d’un accord avec les autorités concernées".

 

Coopération avec la police nationale
En cas de succès électoral, Jean-Luc Moudenc demandera par ailleurs un rendez-vous "immédiat" avec le ministre de l’Intérieur Manuel Valls afin de travailler "en accord et en coopération avec la police nationale". Le candidat UMP intensifierait également les contrôles d’identités et les vérifications des titres de séjour pour lutter contre la mendicité agressive.

 

Chiffrer le coût des objectifs sécurité
Jean-Luc Moudenc a chiffré sa campagne sécurité à 5 M€ pour le recrutement de 150 nouveaux agents municipaux et l’activation de 200 caméras de vidéosurveillance sur tout le territoire communal. Afin de financer ces mesures, le concurrent de Pierre Cohen a affirmé qu’il ferait appel à un cabinet d’audit pour évaluer les secteurs susceptibles de réduction de budget.

Simona Pizzuti

 

[www.objectifnews.com]

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0