Pourquoi Valls et Hortefeux multiplient-il les déjeuners en tête à tête ?

Publié le 11 Septembre 2012

http://www.jean-christian-michel.com/presse/logo-midilibre.jpg

 

CHRISTOPHE GREUET
07/09/2012, 12 h 23 | Mis à jour le 07/09/2012, 12 h 25
 
Bête noire de la gauche lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux n'en aurait pas fini avec le ministère de l'Intérieur. Le Figaro révéle que le député européen a été invité à déjeuner, hier, par l'actuel locataire de la place Beauvau, Manuel Valls. Un repas "en tête à tête", selon le quotidien, qui se serait déroulé dans les locaux du ministère. En mai dernier, L'Express signalait qu'une premier repas entre les deux hommes aurait déjà eu lieu, quelques jours à peine après l'entrée en fonction de Manuel Valls.
 

http://images.midilibre.fr/images/2012/09/07/manuel-valls-et-brice-hortefeux_443728_510x255.jpg Manuel Valls et Brice Hortefeux. (Photomontage AFP)

 

La date de la rencontre d'hier est loin d'être anodine. Quelques heures à peine après ce repas, Manuel Valls était l'un des invités-phares de la réunion interministérielle sur la sécurité à Marseille. Le Figaro précise que le sujet était au centre du déjeuner, et rappelle que "Brice Hortefeux avait déjà envoyé des renforts policiers et s'était rendu plusieurs fois, mais aussi et plus largement la lutte contre l'insécurité dans les quartiers sensibles".

Valls déjà comparé à Guéant et Hortefeux

Au cours de la réunion d'hier, Jean-Marc Ayrault a promis de nouveaux moyens pour régler les questions de sécurité de la ville phocéenne. La réunion était organisée après que la sénatrice PS de la ville, Samia Ghali, ait appelé à l'envoi de l'armée dans la deuxième ville de France. Proposition balayée d'un revers de main par Valls, qui avait déclaré qu'"il n'y a pas d'ennemi intérieur".

Pourtant, le successeur de Claude Guéant a été fortement critiqué par la gauche de la gauche lors du démantèlement, en août dernier, de plusieurs camps de Roms (y compris dans la propre ville il est maire, Evry). L'association La voix des Roms avait alors affirmé dans un communiqué que Manuel Valls "pourrait porter les couleurs de l'UMP pour la présidentielle 2017", et avait comparé l'action du ministre PS à celles de Claude Guéant et… Brice Hortefeux.

source : www.midilibre.fr

Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité

Repost 0