Sécurité routière: Les avertisseurs de radars supprimés

Publié le 13 Mai 2011

http://fr.eco.netvibes.com/img/thumbnail/5/3/4/5345667b80e893a57371209aba94a3f8-320-240.png?v=1225176117

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créé le 11/05/2011 à 13h27 -- Mis à jour le 12/05/2011 à 11h25

 

POLITIQUE - Le gouvernement a également annoncé que les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h seront désormais des délits...

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/afp/2008-02/2008-02-13/article_CPS.HHI08.130208190915.photo01.photo.default-512x359.jpgUn CRS de la région Aquitaine installe un panneau annoncant la présence d'un radar Patrick Bernard AFP/Archives

 

Le gouvernement sort l’artillerie lourde pour lutter contre les mauvais chiffres de la sécurité routière de ces derniers mois. Il a ainsi notamment décidé de durcir les sanctions contre la vitesse et l'alcool au volant.


Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront désormais des délits en France en première instance alors qu'ils étaient jusqu'à présent ainsi qualifiés juridiquement uniquement en cas de récidive, a-t-il annoncé ce mercredi, à l’issue du 4e Comité interministériel de la sécurité routière (CISR), qui s'est réuni mercredi à Matignon sous la présidence de François Fillon. Le conducteur en infraction sera donc passible du tribunal correctionnel.


Huit points pour 0,8 g/l


Les avertisseurs de radar seront désormais interdits, les panneaux indiquant des radars fixes supprimés, ont précisé les services du Premier ministre. Objectif: lutter contre «le comportement irresponsable de ceux qui s'autorisent à rouler à des vitesses très abusives». Les cartes d’implantation des radars ne seront par ailleurs plus rendues publiques pour renforcer la vigilance des conducteurs et mille nouveaux radars seront déployés avant la fin 2012.  Selon le gouvernement, au moins 770 vies pourraient être sauvées par an si les limitations de vitesse étaient respectées par tous.


Autre mesure: le renforcement de la lutte contre l'alcoolémie au volant, première cause de mortalité. Le gouvernement a décidé qu'un taux d'alcool supérieur à 0,8 g/l serait sanctionné par un retrait de huit points sur le permis de conduire, contre six actuellement.

Trois points en moins pour usage du téléphone volant

Les autres comportements «à risque» seront également plus durement sanctionnés. Ainsi, les contraventions pour usage du téléphone - en main - au volant passent de la 2e classe à la 4e classe, ce qui donnera lieu à un retrait de trois points au lieu de deux jusqu'à présent. En France, près d'un accident de la route sur dix est lié à l'utilisation du téléphone au volant.


Les sanctions pour conduite avec un appareil à écran en fonctionnement dans le champ de vision de l'automobiliste - autres qu'une aide à la conduite de type GPS (un lecteur de DVD par exemple) - sont aggravées. L'infraction sera sanctionnée d'un retrait de trois points et d'une amende de 1.500 euros alors que l'amende est actuellement de 135 euros assortie d'un retrait de deux points. PAr ailleurs, la circulation sur une bande d'arrêt d'urgence - interdite - sera désormais sanctionnée d'un retrait de trois points et d'une amende de 135 euros.


L'accent est mis aussi, comme chaque année, sur les deux-roues, fortement impliqués dans les accidents mortels: les conducteurs de deux-roues motorisés ont représenté en 2010 près de 24% des personnes tuées sur les routes. Les usagers de moto qui n'ont pas conduit au cours des cinq dernières années devront désormais suivre une formation. Les conducteurs de moto et de tricycles devront porter un équipement rétro-réfléchissant.

 

source : www.20minutes.fr

Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité

Repost 0