Toulouse : Drame évité grâce aux policiers municipaux

Publié le 29 Mars 2011

http://www.ladepeche.fr/images/depeche.png

 

Toulouse et sa région


Une adolescente prise en otage dans le métro

Agression

http://www.ladepeche.fr/content/photo/biz/2011/03/29/201103291464_zoom.jpg

Des membres de la police municipale ont sans doute évité le pire samedi soir à la station de métro des Carmes, à Toulouse. Un homme a pris une adolescente en otage en lui plaçant un couteau sous la gorge. L'homme a lâché son arme après de longues minutes de négociations.

Ces minutes ont paru des heures. Une adolescente de 16 ans qui se trouvait dans la station de métro des Carmes samedi soir vers 19 h 30, au moment où la marche blanche contre la violence progressait vers le boulevard des Récollets, à Toulouse, s'est retrouvée avec un couteau sous la gorge. Tenant l'arme, un homme à genou, menaçant. En guise d'explications, les policiers municipaux accourus pour porter secours à la victime, ont entendu : « Les gens sont contre moi. Tout le monde m'en veut. C'est pour ça que j'en suis là ! »

Pas vraiment rassurant. Les trois policiers municipaux, une femme maître-chien, un gardien et le directeur adjoint venus aux Carmes pour encadrer le départ de la marche blanche ont alors entamé des négociations. Des échanges pour essayer de faire tomber la pression et éviter que l'homme n'utilise son arme. « La discussion a été très longue. Cinq, dix minutes on ne sait pas trop. En tout cas cela a paru interminable à l'équipe qui est intervenue. Sans doute encore davantage à la jeune victime », glisse un responsable de la police municipale. Pour tenter d'intimider l'homme armé, le chien de défense de l police municipale avait été démuselé. Finalement, l'arrivée d'une patrouille de la police nationale a dénoué la situation. Cerné, l'homme a en effet fini par lâcher son couteau après de nouvelles minutes de négociation. Il a été immédiatement maîtrisé, puis placé en garde à vue au commissariat central.

Ce n'est pas la première fois que cet homme de 23 ans, au profil psychologique inquiétant, s'en prend avec violence à des victimes. Et rien n'indique que sans la réaction rapide de la police municipale, il ne serait pas passé à l'acte. La victime, si elle n'a pas été blessée, a été extrêmement choquée par l'agression. Ramené au commissariat central, le suspect, entendu par les enquêteurs de la permanence à la sûreté départemental dimanche, a été présenté hier après-midi au parquet après avoir été vu par un psychiatre. Un médecin qui l'a estimé « responsable de ses actes » même si le tableau psychique de l'individu serait tout aussi inquiétant que son comportement…


Jugement renvoyé au 9 mai

Déféré hier au parquet, l'homme accusé de « violences volontaires avec arme » a été présenté dès hier après-midi devant le tribunal correctionnel de Toulouse, dans le cadre des comparutions immédiates. Son avocat a réclamé une nouvelle expertise psychiatrique et un délai pour préparer sa défense. Des demandes accordées par le tribunal. Le suspect dort en prison en attendant. L'audience a été programmée le lundi 9 mai.

 

source : www.ladepeche.fr

Rédigé par SDPM

Publié dans #presse et PM

Repost 0