Valls réfléchit à une police locale dédiée aux bus

Publié le 22 Avril 2011

http://www.leparisien.fr/imgs/homeg/header-logo-lp.png

 

FLORIAN LOISY | Publié le 18.03.2011, 07h00

 

Un symbole. Au lendemain de la journée sans bus sur le réseau Tice, , le maire PS d’Evry, et Stéphane Beaudet, le maire UMP de Courcouronnes, ont emprunté la ligne 402 hier. Celle qui passe par la Grande-Borne à Grigny. La cité a été le théâtre de tensions mardi, menant au final à l’incendie d’un bus à Morsang-sur-Orge et au droit de retrait exercé mercredi par les chauffeurs Tice.

 

http://www.leparisien.fr/images/2011/03/18/1364497_2c0c4ae4-50f2-11e0-9db2-001517810e22.jpgéVRY, BUS TICE DE LA LIGNE 402, HIER. Manuel Valls, maire PS d’Evry (à droite), et Stéphane Beaudet, maire UMP de Courcouronnes (à ses côtés), ont emprunté le bus qui passe par la Grande-Borne à Grigny. Ils sont venus montrer leur solidarité aux usagers à la suite des tensions qui ont eu lieu mardi. | (LP/F.L.)

 

Les deux élus sont montés à l’arrêt de bus de la gare d’Evry-Courcouronnes. « On veut montrer aux usagers comme aux chauffeurs que nous sommes solidaires », indiquent-ils.


Manuel Valls demande à une passagère comment elle s’est débrouillée la veille. Stéphane Beaudet, lui, remarque : « Les gens en ont marre de l’impolitesse, qu’elle vienne de personnes âgées comme de jeunes qui crachent par terre et ne payent pas. » De son côté, son homologue d’Evry se poste à l’entrée pour discuter avec le chauffeur Kris. « La tension, elle existe, mais je ne travaille pas la peur au ventre et j’aime cet itinéraire. J’ai besoin de ma 402 pour me sentir bien, rigole ce trentenaire du haut de ses quatre ans d’ancienneté chez Tice. Après, c’est vrai qu’on se fait insulter au quotidien. Ça fait partie du boulot. »


Durant toute la journée d’hier, les CRS ont patrouillé dans la Grande-Borne pour sécuriser le secteur. « Le problème, c’est que l’Etat n’assure pas son rôle de police dans les transports », argumente Manuel Valls. « Nous avons envoyé plusieurs courriers pour demander des effectifs sur le trajet des bus », assure Stéphane Beaudet, par ailleurs président de Tice. « La solution à terme sera de créer une police municipale dédiée aux transports, et donc aux bus, pouvant intervenir sur plusieurs intercommunalités », poursuit le maire d’Evry. « Mais ça ne sera pas facile à mettre en place quand on voit que Grigny n’a même pas de police municipale », souffle Stéphane Beaudet. A Grigny, les deux élus sont reconnus à l’arrêt lorsqu’ils attendent pour prendre le bus dans l’autre sens. « On veut davantage de sécurité », réclament les passants. Pour une journée au moins, ils auront été entendus.


source : www.leparisien.fr

 


Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité

Repost 0