Les directeurs cadre A, revalorisés, rien pour la base !

Publié le 26 Décembre 2014

Le 1er Ministre...

Le 1er Ministre...

Comme nous l'annoncions il y a quelques jours, le gouvernement a revalorisé les Cadres A... et rien de concret pour les categories B et C (Décrets in fine).

Ces Décrets sont publiés bien evidemment un 23 décembre et on comprend bien l'intention dissimulée de faire peser le poids hiérarchique des cadres, sur une éventuelle contestation venant de la base.

Ainsi, en donnant aux cadres A, qui sont et resteront peu nombreux, le gouvernement saupoudre quelques miserables miettes au sommet de la pyramide, sans donner quoi que soit à la base, bien plus importante.

C'est une escroquerie intellectuelle à laquelle ont été embombinées les fédérations syndicales généralistes. En effet, les accords de la CCPM, entreprise fumiste que nous dénonçons depuis des lustres, composées de syndicats généralistes non élus par les policiers municipaux, prévoyaient quelques mesures associées pour les catégorie C, telles que l'ISF obligatoire avec un seuil minimum. Ces accords dataient de nombreux mois déjà...

Nous dénoncions à l'époque, ces pseudos avancées, dans la mesure où cela n'oblige en rien le Gouvernement, et pour preuve nous avions raison !

Nous allons étudier toutes possibilités de recours au Conseil d'Etat, concernant ce Décret, uniquement pour ce qui est de la situation des directeurs. Nous communiquerons plus à ce sujet après les congés de fin d'année.

Que la base se rassure, nous n'allons contester que les articles concernant la revalorisation du cadre A. Bien entendu, certains nous dirons, que la promotion du cadre A "aspirera vers le haut" toute la profession. Ce discours est surtout tenu par ceux qui attendent leur promotion dans ce cadre d'emploi ou d'être nommés au second grade de directeur ! 

Mais la réalité est toute autre : en 2006, on nous avait servit le même discours... et non seulement la profession n'a absolument pas été aspirée vers le haut, mais le funeste protocole engendrant les Décrets de 2006, bloquait sur 3 grades en catégorie C, les agents de la base, ce qui provoquait inéluctablement un allongement de la carrière entre chaque promotion.

C'est par tous ces arguments que vous comprendrez que le Gouvernement se moque de la figure des policiers municipaux et tente de diviser la hiérarchie de sa base (si ce n'est déjà fait au travers des syndicats généralistes et de certaines associations représentants les seuls "cadres").

J'appelle donc tous les cadres A, à faire preuve de noblesse en s'unissant aux agents, sans qui ils n'existeraient pas, à rejeter ce Décret ; et ce pour le bien de toute la profession.

La Police Municipale doit rester unie, face aux dures épreuves que nous subissons, et celle-ci ne pourra évoluer durablement et efficacement qu'avec la volonté de tous.

Repost 0