Journal LBL / Calvados : Armer les policiers municipaux : le syndicat national réagit

Publié le 27 Mars 2015

A la suite de notre article sur ces communes qui équipent leurs agents de gilets pare-balles, le syndicat national de défense des policiers municipaux a souhaité réagir.

26/03/2015 à 16:46

Journal LBL / Calvados : Armer les policiers municipaux : le syndicat national réagit

Le syndicat national de défense des policiers municipaux (SDPM) a souhaité réagir à notre article sur les communes du Calvados qui se sont équipées de gilets pare-balle, publié le 11 mars sur notre site Internet. Sur un sujet précis : l’armement des policiers municipaux.

Certaines municipalités, comme Ifs, Giberville ou Douvres-la-Délivrande, expliquaient être contre l’armement de leurs agents municipaux. « Il en est hors de question. Leur fonction est préventive, chacun doit rester à sa place », expliquait Thierry Lefort, le maire de Douvres. A Ifs, pour Michel Patard-Legendre, « il faut faire la part des choses et ne pas tomber dans la psychose ».

Le SDPM milite pour l’armement à feu de tous les policiers municipaux

Le SDPM n’est pas d’accord avec ces réactions. « Contrairement à ce qu’affirment ces élus, la police municipale n’a pas qu’une vocation préventive. Le maire est le premier responsable du bon ordre, de la sûreté, de la sécurité et la salubrité publique dans sa commune ».

Pour le syndicat national, la question de l’armement des policiers doit être une priorité. « Chaque jour, des policiers municipaux sont confrontés à des individus armés, partout en France. Face à une telle situation, peuvent-ils leur tenir le même discours ? En pareilles circonstances, ils en assumeront leurs responsabilités. Le SDPM milite pour l’armement à feu de tous les policiers municipaux, la délinquance n’épargnant aucun territoire ».

www.libertebonhomme.fr

 

Lire aussi : 

Ces communes du Calvados qui s'équipent de gilets pare-balles

Repost 0