Presse - Nice (06) : Police Municipale, le Directeur contraint de quitter son poste

Publié le 3 Novembre 2015

Presse - Nice (06) : Police Municipale, le Directeur contraint de quitter son poste
Presse - Nice (06) : Police Municipale, le Directeur contraint de quitter son poste

Le Tribunal administratif a tranché et annulé le contrat de Christophe Darmont. C'est le Syndicat de défense des policiers municipaux qui avait saisi la Justice. La ville de Nice fait appel

03/11/2015

03/11/2015

AFP, lundi 2 novembre - 20:46 - Nice : recrutement annulé pour le chef de la police municipale  (Illustration) En poste depuis plus d'un an à la tête de la police municipale, Christophe Darmont a du être momentanément reclassé à Nice car la justice administrative a annulé vendredi son contrat d'engagement de trois ans.

AFP, lundi 2 novembre - 20:46 - Nice : recrutement annulé pour le chef de la police municipale (Illustration) En poste depuis plus d'un an à la tête de la police municipale, Christophe Darmont a du être momentanément reclassé à Nice car la justice administrative a annulé vendredi son contrat d'engagement de trois ans.

Orange avec AFP, lundi 2 novembre - 20:46.

En poste depuis plus d'un an à la tête de la police municipale, Christophe Darmont a du être momentanément reclassé à Nice car la justice administrative a annulé vendredi son contrat d'engagement de trois ans.

S'il est un ancien de la police nationale, Christophe Darmont n'est pas issu du corps des directeurs de police municipale et c'est là le hic. A Nice, il a pourtant été engagé pour exercer les fonctions de "directeur de la sécurité et de la protection" de la ville. La justice a annulé ce contrat vendredi.

C'est pourtant Christian Estrosi, le maire Les Républicains (LR) qui l'a lui même recruté. Mais le Syndicat de défense des policiers municipaux (SDPM) ne l'entendait pas de cette oreille. Ce dernier a remporté la première bataille mais la mairie a annoncé lundi qu'elle comptait faire appel de la décision du tribunal administratif. Dans son jugement, rendu vendredi, il annule le contrat d'engagement de Christophe Darmont, en qualité de "directeur de la sécurité et de la protection" de la ville, signé en août 2014 et pour trois ans. Selon le tribunal, M. Darmont exerçait des missions "opérationnelles" comme la mise en place de dispositifs de maintien de l'ordre, que la loi réserve à des fonctionnaires issu du corps des directeurs de police municipale, ce qui n'est pas son cas.

Il ordonne à la ville de verser 1000 euros au syndicat de policiers municipaux, le SDPM, qui l'a saisi, pour les frais de justice. Le SDPM avait saisi la justice fin 2013, estimant "scandaleux" que le poste n'ait pas été attribué à "un policier municipal statutaire" mais à "un jeune retraité de la police nationale" en poste à Nice. Le syndicat y voyait "un déficit de confiance vis-à-vis de (la) profession" de policier municipal de la part de Christian Estrosi, qui revendique dans la ville la première police municipale de France "en termes d'effectifs, de moyens et de missions".

De son côté, la ville estime que le jugement est "étonnant" car le recrutement de M. Darmont avait été validé par le préfet des Alpes-Maritimes et que son poste était déjà anciennement occupé par une femme issue de la police nationale. "Christophe Darmont, comme tous les agents de la police municipale, a toujours fait preuve d'un grand dévouement, d'un engagement et d'un professionnalisme incontestable", souligne la ville, qui l'avait notamment choisi pour assurer la gestion de la sécurité à l'occasion de l'Euro 2016.

Un autre responsable, Jean-Michel Truglio, "responsable des unités opérationnelles", prend l'intérim à la direction de la police municipale, a précisé la mairie. M. Darmont a été nommé à un autre poste, "en charge des questions de sécurité" auprès de la direction proximité, sécurité et vie des quartiers de la ville de Nice.

Accueil L'actualité française et internationale par la rédaction d'Europe 1 - Politique, culture, faits divers, économie, médias.    

Repost 0