2012 à gauche : VALLS, Ministre de l'Intérieur ?

Publié le 31 Mai 2011

http://essonneinfo.fr/slide/images/logo_essonneinfo.jpg

 

http://www.lepoint.fr/images/2011/01/03/lpa-manuel-valls-socialiste-candidat-primaires-aub-230458-jpg_119813.JPG

31 mai 2011 | Auteur: Damien Mariller

En visite dans un commissariat Marseillais et après l’éviction de Dominique Strauss-Kahn, le député-maire d’Évry tente de relancer sa candidature à la primaire socialiste. En endossant les habits sécuritaires de la gauche, Manuel Valls ne viserait-il pas le ministère de l’intérieur ?


Et si Manuel Valls visait le ministère de

l’intérieur ?

http://essonneinfo.fr/slide/articles/article831.jpg

 

Avec un timing parfait, la ville d’Evry lançait en janvier une campagne d’affichage sur sa police municipale. Ce juste avant la parution du dernier livre de son Maire (PS), Manuel Valls, sur le thème de la Sécurité.

 

Manuel Valls était en déplacement lundi à Marseille. A l’invitation de Patrick Mennucci, le président du groupe socialiste au Conseil municipal de la cité phocéenne, le député de l’Essonne est allé à la rencontre des quartiers populaires, visiter un commissariat, dédicacer son dernier livre (Sécurité : la gauche peut tous changer) et participer à une réunion publique sur le thème de la sécurité.


Manuel Valls soutient l’armement des policiers municipaux

« Sur la sécurité, je pense être capable d’apporter ces réponses pragmatique », déclare Manuel Valls, depuis un quartier populaire de Marseille. Une phrase qui prend tout son sens dans la perspective d’une victoire de la gauche lors de l’élection présidentielle de 2012. Et si finalement, le député de l’Essonne et maire d’Évry ne cherchait-il pas à poser ses bagages place Beauvau ?

Se défendant d’être « capable de les apporter sur d’autres sujets », les réponses de Manuel Valls dans le débat sur la sécurité sont tranchées. Prenant en exemple sa politique municipale, le maire d’Évry déclare devant la presse, que sa ville dispose d’une « police municipale armée qui travaille 24h/24 et ça se passe bien parce qu’il y a une répartition des tâches entre la police nationale qui assure les tâches régaliennes et la police municipale qui est dans le rapport de proximité avec les habitants ».

Une situation qui trancherait, selon Manuel Valls, avec ce que vivent au quotidien les marseillais, avec un « manque d’effectifs de police, une police municipale qui n’est pas à la hauteur des enjeux, pas de vision, pas de politique globale. » Il s’agit d’un « sacré bilan quand même pour un président de la République qui, après avoir été ministre de l’Intérieur, devait résoudre le problème de la sécurité. Marseille je crois, est l’illustration pleine et entière de cet extraordinaire échec » lance le député essonnien à l’encontre de la politique menée par Nicolas Sarkozy depuis 2002.

Interrogé sur sa candidature à l’investiture de sa formation, Manuel Valls se déclare « inquiet d’une primaire qui ressemblerait à un congrès du Parti Socialiste et d’un affrontement dont on ne voit pas bien le sens entre Martine Aubry et François Hollande ». Le député et maire d’Évry devrait annoncer prochainement son retour dans la course à la présidentielle. Sa participation à la primaire ne serait-elle pas une manière d’établir un rapport de force, afin d’obtenir le portefeuille ministériel de l’intérieur ?

 

 source : essonneinfo.fr

 

http://carnetdemode.com/images/presse/logo20minutes.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Valls joue la sécurité, en attendant de se lancer

 

Créé le 31/05/2011 à 03h20 -- Mis à jour le 31/05/2011 à 03h20

 

http://cache.20minutes.fr/img/photos/20mn_indesign/2011-05/2011-05-31/article_3105-FRA-VALLS.jpgValls (à g.) et Mennucci, hier.  P. MAGNIEN / 20 MINUTES

 

2012 Le député-maire d'Evry se dévoilera « dans quelques jours »

Manuel Valls désamorce d'entrée. « Aujourd'hui, je descends à Marseille comme un leader du PS invité à parler de sécurité. C'est tout », lâche le futur candidat aux primaires socialistes. Les impatients repasseront. « Dans quelques jours », le député-maire d'Evry officialisera sa candidature. Promis. Histoire de faire oublier DSK ? « Non, je ne suis pas naïf. Il avait les capacités économiques, la stature internationale, la capacité de rassembler au-delà de notre camp… »

« Seuls ceux qui ont les moyens pourront se protéger »

 
En attendant de se lancer dans la bataille, Manuel Valls avance en terrain conquis. Les élus municipaux marseillais viennent de s'écharper sur le thème de la sécurité et le chef de l'opposition, Patrick Mennucci, a pensé à Manuel Valls pour discuter de cette problématique. Au programme : visite de quartiers populaires, d'un commissariat, séance dédicace de son livre* et meeting. Mise en bouche avec le déjeuner-paëlla-débat au centre culturel de la Rose. On évoque les incivilités ou ces « gamins voltigeurs » qui préviennent les grands de l'arrivée de la police. « Rendez-vous compte qu'il y a 100 000 agents de sécurité privés en France. On se dirige vers une société où seuls ceux qui ont les moyens pourront se protéger. Ce n'est pas ma conception du service public », explique Manuel Valls.


Marseille a perdu plus de 400 policiers depuis le 1er janvier 2007, seules 16 caméras sur les 260 promises ont été installées (« Les gamins se servent des poteaux pour planquer le shit », raconte un journaliste) et la violence explose (195 braquages avec violences en 2010, déjà 115 cette année). Au commissariat de la rue Félix-Pyat, 15 policiers seulement pour tout le 3e arrondissement. Un grillage entoure le bâtiment. « Le préfet a décidé de l'installer quand le commissariat a été attaqué à la grenade », explique une policière. « Il faudrait sanctuariser trois secteurs : l'école, la justice et la police même si je pense que l'on ne pourra pas revenir sur toutes les suppressions de poste de Sarkozy », conclut Valls. Une ébauche de programme ?

 Envoyé spécial à Marseille,Matthieu Goar

source : www.20minutes.fr

 

LE SDPM DEPOSE UNE DEMANDE D'AUDIENCE A MONSIEUR MANUEL VALLS

Rédigé par SDPM

Publié dans #communiqués SDPM

Repost 0