La Police Municipale n'évoluera pas avec ce Ministère de l'Intérieur !

Publié le 19 Novembre 2014

M. Thierry COUDERT, Préfet et homme politique.

M. Thierry COUDERT, Préfet et homme politique.

 

Il paraît que le journal de révérence des maires et de l'AMF aurait fait un article sur Monsieur Thierry COUDERT, chargé désormais des Polices Municipales au Ministère de l'Intérieur.

Tout d'abord, il faudra noter que cet article vient à point nommer après le décès de notre collègue à Vénissieux...Mais nous n'allons pas nous laisser berner par de douces paroles soporifiques ou par des sempiternelles promesses d'évolution...

Rien qu'avec ce qu'il suit, vous allez comprendre que nous n'avons rien à attendre de notre Ministère de l'Intérieur actuel qui ne se borne qu'à recevoir les syndicats généralistes, non élus par les Policiers Municipaux...

<< Le nom de Thierry Coudert n’est pas inconnu des policiers municipaux. En tant que directeur de cabinet de Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités territoriales, il fut en 2006 l’un des artisans du protocole d’accord sur la professionnalisation des policiers municipaux. >>

Bien entendu, tout le monde se souvient du protocole, conspué par la quasi-unanimité des agents de Police Municipale et pourtant validé par 3 syndicats généralistes.

Bien entendu, nous savons tous très bien que le débat n'avance pas et n'a jamais réellement avancé au Ministère de l'Intérieur, et dans ses réunions où les syndicats généralistes s'auto-congratulent inlassablement, par rapport aux attentes des agents.

C'est bien au Parlement, à l'Assemblée et au Sénat que se trouvent les décideurs, et ce sont eux qu'il faut convaincre. Le SDPM l'a bien compris, il y a longtemps.

C'est pour cela qu'il ne cesse de mobiliser ses soutiens politiques, pour que la question de la Police Municipale soit débattue, sans cesse, et non oubliée...pendant que d'autres font des réunions entre eux.

Si vous voulez en savoir plus sur M. COUDERT :

Lors des élections législatives qui ont lieu en 2012, Thierry Coudert est candidat dans la 3e circonscription de Paris (Batignolles, Épinettes, Grandes carrières). Il est soutenu par le Centre pour la France et a été exclu provisoirement de l'UMP pour dissidence. 

Il a annoncé en décembre de la même année vouloir quitter ce parti pour les radicaux de gauche.

En janvier 2014, il choisit de soutenir la candidature d'Anne Hidalgo (PS) pour l'élection municipale au détriment de la candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet.

Le 6 juin 2014, il est nommé par décret délégué ministériel aux coopérations de sécurité.

Repost 0