Le blocage de l'A1 par les gens du voyage aurait coûté 500 000 euros

Publié le 1 Septembre 2015

Le blocage de l'A1 par les gens du voyage aurait coûté 500 000 euros

 

Selon la société des autoroutes du Nord et de l'Est de le France, le blocage de l'A1 par des gens du voyage de vendredi soir à samedi midi aurait coûté 500 000 euros.

« Au total, on estime notre dommage à environ 500.000 euros, 100.000 euros de dégâts divers et 400.000 euros de péage car on a dû ouvrir les barrières », a confié Arnaud Quémard, directeur d'exploitation du groupe Sanef (Société des autoroutes du Nord et de l'Est de la France). 

Vendredi soir, une soixantaine de manifestants avaient érigé des barrages au niveau du péage de Roye en brûlant sur la chaussée, puis aux alentours de l'A1, des pneus et des palettes avant d'alimenter le feu avec des poubelles ou des arbres qu'ils avaient tronçonnés. Les gens du voyage avaient décidé cette action spectaculaire pour contraindre les autorités à accepter que le fils d'une des victimes de la fusillade, incarcéré à la maison d'arrêt d'Amiens puisse assister lundi aux funérailles de son père, tué dans une fusillade mardi.

 

50 km de bouchons

« On a une pensée pour tous nos clients qui se sont retrouvés dans des conditions de circulation très difficiles lors de ce dernier retour de vacances », a expliqué M. Quemard, soulignant que cette manifestation avait provoqué 50 km de bouchons sur l'A1, l'A16 et l'A29. « On a pu intervenir samedi à partir de 15H00 et on a remis complètement les deux sens de circulation en état à 21H00 », a-t-il dit, soulignant que ces délais étaient « extrêmement courts ».

La facture pourrait s'alourdir, car la Sanef va devoir mener prochainement une expertise pour déterminer si la structure de l'autoroute a été endommagée. « C'est une réparation d'urgence, dans les semaines qui viennent on devra peut-être faire une réparation en profondeur », a-t-il dit. La Sanef a fait part à l'AFP de son intention de porter plainte « dans les jours qui viennent », ce qui permettra « à la justice de déterminer les responsabilités ».

Sur le plan politique, cette manifestation des gens du voyage a provoqué un tollé dans l'opposition, Xavier Bertrand, candidat Les Républicains pour les régionales en Nord-pas-de-Calais/Picardie, demandant « des sanctions exemplaires (...) à l'encontre des auteurs de ce blocage ». L'A1 est l'une des autoroutes les plus fréquentées d'Europe, avec 70.000 véhicules par jour, dont 4.000 par heure en période de pointe. Il a la particularité d'avoir 40% de son trafic effectué par les poids lourds. Le groupe Sanef gère 1.900 km d'autoroutes pour un chiffre d'affaires d'1,6 milliard d'euros (2014). 

Rédigé par SDPM

Publié dans #politique et sécurité, #presse et sécurité

Repost 0